Savoir prendre des notes comme un pro

AccueilConseils

Savoir prendre des notes comme un pro

Principes généraux de la prise de notes Le développement de certaines compétences Il va falloir, tout d’abord, apprendre à distinguer l’essentiel

L’art de savoir communiquer
La technique du sprinter
12 méthodes pour rester concentrer et motiver

Principes généraux de la prise de notes

Le développement de certaines compétences

  • Il va falloir, tout d’abord, apprendre à distinguer l’essentiel de l’accessoire afin de ne noter que ce qui est important.
  • Ensuite, vous allez devoir faire fonctionner à plein régime votre mémoire à court terme. Pour pouvoir synthétiser les propos avant de les retranscrire, il faut que ceux-ci soient terminés ! En gros, vous écrirez, pendant que vous écouterez la phrase suivante, ce que vous avez retenu de la phrase précédente.
  • Enfin, il va falloir être capable d’écrire le plus vite possible. Pour cela, il n’y a pas de secret, rien ne vaut l’entraînement : c’est en prenant l’habitude de prendre des notes que l’on accroît sa rapidité

Les qualités des notes

Si vous avez l’intention de remiser vos notes dans un coin pour ne jamais les consulter, voire de les jeter, inutile d’en prendre ! Si, en revanche, elles sont indispensables à vos révisions, vous devez pouvoir déchiffrer et comprendre facilement leur contenu, y compris quand elles datent du début de l’année universitaire et que vous en êtes à préparer vos examens finaux.

Pour être lisibles et réutilisables, vos notes doivent être claires et construites avec rigueur. Ceci implique quelques petits efforts à faire pendant et juste après les cours.

Si prendre des notes peut paraître plus difficile qu’écrire sous la dictée, il faut souligner la « rentabilité » de l’exercice. En effet, comme vous allez devoir écouter et comprendre, une partie du travail aura été fournie en cours et vous n’aurez plus jamais la désagréable impression de découvrir des chapitres juste avant un devoir.

La vigilance intellectuelle

Les idées à distinguer

  • Les notions essentielles : il s’agit de définitions, principes, postulats, théories, etc., qui doivent impérativement être notés avec la plus grande fidélité possible. Le professeur vous facilitera généralement la tâche en ralentissant le débit au moment où il les évoquera.
  • Les idées accessoires et les commentaires : ce sont les compléments et précisions apportés aux notions évoquées plus haut. Il peut s’agir, par exemple, de l’explication des mots utilisés dans une définition. Leur importance est variable selon le contexte. Notez-les toujours si elles vous permettent de mieux comprendre les principes. Les exemples : les noter peut être utile, voire indispensable ; c’est notamment le cas des décisions de justice en droit. Évitez cependant de détailler trop longuement leur contenu. L’exemple marquant souvent davantage les esprits que le principe, on le retient assez facilement.
  • Les répétitions : inutile d’écrire plusieurs fois la même chose ! Il peut être en revanche judicieux de souligner au crayon à papier un élément qui aura été l’objet de redites. Cela montre son importance.
  • Les passages « douteux » : certains points peuvent vous avoir échappé pour différentes raisons. Il faut signaler ce problème dans vos notes, avec un signe cabalistique de votre choix

Les surcroîts d’attention

Si vous relâchez par moments votre concentration, il est des périodes où vous devez redoubler d’attention :

c’est le cas lors de l’introduction du cours. Car c’est là que l’orateur va énoncer les enjeux et les grandes lignes de ce qui va suivre ;
à la fin de l’introduction, le plan de la prestation vous est généralement donné. S’il n’y a pas de support visuel (transparent ou diaporama), notez-le ! Vous pourrez ainsi le reconstituer lorsque vous remanierez vos notes ;
le début et la fin de chaque partie doivent aussi éveiller votre attention. Au début de la partie on indique, en guise d’introduction, ce que l’on va traiter ; à la fin, on le reformule.

Soyez, enfin, attentif au comportement de l’orateur. Certains éléments signaleront l’importance de ce qu’il évoque (commentaires, reformulations, ton de la voix, débit, etc.). Si vous attendez que l’on vous dise textuellement de noter, vous risquez de ressortir du cours avec un paquet de feuilles aussi blanches qu’à l’arrivée…

La rédaction des notes

Identification et présentation générale des documents

Identifier les notes signifie qu’il faut, à chaque fois que l’on prend une nouvelle feuille ou qu’un polycopié est distribué, noter dans un coin la date, la matière (ou son initiale), éventuellement le nom de l’intervenant, ainsi que le numéro de la page (au crayon, la pagination définitive sera faite ultérieurement).

Quant à la présentation, la sobriété est l’un des maîtres mots. Souligner, encadrer, changer de couleur font perdre du temps.

Au moment de votre prise de notes, vous devez vous contenter de porter une attention particulière à la structure de votre document et à son caractère aéré, afin d’en faciliter le remaniement, la lecture et la mémorisation ultérieurs.

Il faut ainsi :
laisser des marges ;
faire des sauts de lignes entre les différentes parties et les différents paragraphes ;
utiliser des alinéas (retraits en début de ligne) ;
faire vos énumérations au moyen de tirets.

Écrire rapidement

Les abréviations sont un moyen classique et pratique pour optimiser la prise de notes.

Si certaines d’entre elles sont usuelles, d’autres seront inventées par vos soins à chaque fois que vous constaterez qu’un mot revient de manière récurrente dans le discours de vos profs.

Pour écrire plus vite, faites « sauter » les articles tant que les phrases restent compréhensibles et lisibles et utilisez l’infinitif de préférence aux verbes conjugués (vous pouvez même supprimer le verbe quand la signification de la phrase n’en pâtit pas).

Ainsi, en combinant les éléments qui précèdent on pourra remplacer les phrases mentionnées ci-dessous de la façon suivante:

Il est difficile de prendre des notes : diff. prendre notes
Ils sont partis pour quelque temps : st partis pour qq tps
L’article 1382 du code civil énonce que… : art. 1382 c. civ. D…

COMMENTAIRES