Brou Edoukou, diplômé de l’université de Tula en Russie.

AccueilEtudier à l'étranger

Brou Edoukou, diplômé de l’université de Tula en Russie.

Bonjour! Présentez-vous aux lecteurs du site ecahier.net ! Je suis Brou Edoukou Henri Charles, Je suis étudiant en Bachelor en science politique à

5 raisons qui incitent les étudiants à opter pour l’étranger
Akossi Martine, diplômée de l’université de Bonn en Allemagne.

Bonjour! Présentez-vous aux lecteurs du site ecahier.net !

Je suis Brou Edoukou Henri Charles, Je suis étudiant en Bachelor en science politique à l’université de Tula(Russie), je prépare aussi un certificat professionnel en traduction Anglaise, je suis aussi activiste politique.

Quelles ont été les raisons qui vous ont motivées pour le choix des études à l’étranger ? Et pourquoi ce pays ?

C’est une très belle question. Les raisons sont multiples. Il faut dire que, ça toujours été mon rêve comme tous jeune africains de faire des études à l’étranger. Après le Baccalauréat, j’ai été orienté à l’université Felix Houphouët Boigny notamment au département d’Anglais. Déjà les réalités estudiantines à savoir: les grèves intempestives, les conditions exécrables d’étude et de travail, et la lenteur administratives ont motivé mon choix pour les études à l’étranger. J’ai choisi la Russie parce qu’elle est d’abord un grand pays, et est dans l’instance décisionnaire des nations unies. Ensuite, elle est culturellement et historiquement riche et la langue russe apparaît comme l’une des six langues les plus parlées des nations unies. Enfin, elle est classée parmi les pays au monde où le taux d’alphabétisation est plus élevé.

Quelles ont été les démarches pour obtenir votre visa étudiant?

J’ai bénéficié d’une bourse de coopération Cote d’Ivoire Russie, qui couvre la formation et l’hébergement donc l’obtention du visa n’a pas été difficile pour moi.

Comment avez-vous financé votre départ ?
Mon départ a été financé par mes parents car ma bourse couvrait seulement la formation et hébergement. Les frais de voyage, d’assurance maladie et d’argent de poche ont été financés par mes parents.

Quelle formation suivez-vous actuellement ? Pourquoi avez-vous choisi ce programme d’études?

Je fais les sciences politiques. J’ai choisi ce programme d’abord pour étudier le mécanisme et processus politique, les rapports entre Etats, l’administration publique, les relations internationales, l’étude des crises politiques et bien d’autres.

Décrivez en quelques lignes votre projet de carrière.

Pour ce qui est de mon projet, j’organise déjà des conférences panafricaines ici en Russie avec des amis sur les sujets importants tels que: le développement de l’Afrique, l’unité Africaine, la souveraineté économique de l’Afrique pour éveiller et éduquer les masses. Cette vision je souhaiterais la transposer au pays pour mieux informer nos populations. Par ailleurs, j’envisage rentrer à la fin de mes études pour servir mon pays. Aussi, avec mes atouts linguistiques (Anglais, Français, Russe) et des connaissances politiques, mon vœux est aussi de conseiller des partis politiques, des organisations de la société civiles, des organisations internationales et créer un cadre pour la promotion du leadership et de coaching au jeunes leader.

Dans quelle ville et université étudiez-vous présentement? Et pourquoi avoir choisir cette université ?

La ville est Tula (Russie). Elle est située à 193 km au sud de Moscou et au centre la Russie. Elle est une ville industrielle. Je disais que c’est à l’occasion d’une bourse de coopération que je suis arrivé en Russie donc Je n’ai pas fait personnellement le choix de la ville, cela a été fait par les autorités russes.

Comment se déroulent les cours dans votre université ?

Les cours se déroulent bien. Notez surtout que les cours se font seulement qu’en Russe.
A combien s’élève le coût d’une année d’étude ?
Je suis boursier, je puis vous dire que les coûts varient selon la formation. Mais il faut prévoir au moins 1 million 500 mille pour une année d’étude.

Comment parvenez-vous à payer vos différentes factures (études, logement, nourriture…)?

C’est grâce aux parents que j’arrive à faire face aux dépenses quotidiennes (nourritures, déplacement, assurance maladie) Il faut dire qu’en Russie c’est difficile de trouver des jobs étudiants en pleine année universitaire car le système russe implique une présence quotidienne au cours donc il est difficile de travailler parallèlement aux cours. Au statut, le statut d’étranger, ne nous permet pas de faire certaines activités.

Quelles ont été les difficultés auxquelles vous aviez due fait face lors de votre première année d’étude à l’étranger ?

Les difficultés sont: la langue et le climat. La Russie fait partie des pays les plus froid au monde donc il faut pouvoir s’adapter au climat puis à la langue. Le Russe est la langue commune, parlée ici en Russie. C’est la raison pour laquelle, les étudiants qui arrivent premièrement en Russie sont tenus de faire une année de langue russe afin de mieux s’imprégner de la langue de Pouchkine.

Quels conseils donneriez-vous aux nombreux étudiants qui souhaitent venir étudier dans ce pays ?

La Russie est un pays d’avenir, un grand pays qu’il faut découvrir. Je vous invite à venir étudier en Russie. Sachez aussi que c’est rare de trouver ce que nous appelons communément DJOSSI en Russie et il faut que les parents soient disposés à vous accompagner pendant votre parcours universitaire. Je suis disponible à vous donner des orientations nécessaires quant aux bourses d’études et les inscriptions dans des universités Russe.

Et pour finir, quelque chose à ajouter ?
Non, juste vous dire merci pour l’occasion.

COMMENTAIRES