Akossi Martine, diplômée de l’université de Bonn en Allemagne.

AccueilEtudier à l'étranger

Akossi Martine, diplômée de l’université de Bonn en Allemagne.

Mon envie d’étudier en Allemagne a débuté dès l’âge de 10 ans. Mon oncle y était déjà depuis des années et en parlait lors de ses visites au pays. La

5 raisons qui incitent les étudiants à opter pour l’étranger
Brou Edoukou, diplômé de l’université de Tula en Russie.

Mon envie d’étudier en Allemagne a débuté dès l’âge de 10 ans. Mon oncle y était déjà depuis des années et en parlait lors de ses visites au pays. La rigueur au niveau du travail et la vitesse avec laquelle ce pays a connu le succès m’ont totalement convaincue.
En plus j’ai toujours été fan de l’équipe de foot 😀 .

Tout d’abord, il fallait être titulaire d’un bac, ensuite avoir un financement (soit une bourse ou une prise en charge). Mon inscription à l’université de cocody était un plus. Il fallait également avoir une inscription dans une université en Allemagne. Pour faciliter mon inscription, j’ai dû prendre des cours de langue à l’Institut Goethe jusqu’au niveau 5 (Zertifikat Deutsch) et enfin obtenir un hébergement en Allemangne.

Toutes les dépenses effectuées des le départ jusqu’a la fin de mes études ont été prises en compte par mon père.

J’ai étudié la chimie en bachelor et la physique appliquée en master.
J avais toujours rêvé de travailler à l’ONU dans le domaine changement climatique. Vu que j’avais fait un bac D, j’ai donc opté pour une carrière scientifique.
Apres ma thèse de master, j’ai décidé de quitter la recherche pour intégrer une entreprise. Ma première et enrichissante expérience je l’ai effectué lors d’un stage à la Reassurance Munich Re à Munich en Allemagne dans le département Geo Risk.

Je compte orienter ma carrière dans la direction du management de risques causés par les catastrophes naturelles, comme les tornades occasionnant les inondations, les tremblements de terres.

J’ai étudié à l’universite de Bonn. Honnêtement ce choix n’était pas le mien mais celui de mon oncle.

Le système allemand en général est différent du système français. A l’université on est assez libre, moins de control, ce qui piège au départ, puisqu’ à la fin du semestre tu dois réussir à tes exams malgré tout. Tu as la possibilité de choisir tes matières à valider. Pour réussir ses études en Allemagne il faut faire preuve de maturité, être indépendant. Le système allemand responsabilise.

En Allemagne la scolarité se règle par semestre, et elle ne dépasse pas les 300 euros y compris la carte de transport.

A travers l’aide des parents mais aussi grâce aux mini-jobs à l’université ou dans des sociétés.

Au départ la difficulté résultait dans la différence de mentalité et dans la langue.

je leur dirai de s’armer de courage mais surtout d’avoir un but bien précis. C’est le seul moyen d atteindre ses objectifs.

Juste un proverbe qui m inspire dans les moments difficiles.

When you feel like giving up, remember why you held on for so long.

From Being Mary jane.

COMMENTAIRES